hypothèque

Quels critères pour un crédit hypothécaire ?

Le crédit hypothécaire permet d’acquérir une résidence principale ou de réaliser un investissement locatif. Un certain nombre de conditions sont à respecter pour obtenir ce financement. Découvrez-en davantage à travers ces quelques paragraphes.

Le crédit hypothécaire s’adresse aux propriétaires

Populaire dans les pays anglophones, le crédit hypothécaire s’adresse principalement aux propriétaires et personnes en phase de le devenir. Le bien immobilier sert alors de garantie pour la banque. Cette dernière octroie l’équivalent de 70 à 80 % de sa valeur vénale. L’offre se destine aux particuliers comme aux professionnels.

Le souscripteur doit juste apporter la preuve qu’il dispose de titre de propriété en son nom. La maison ou le terrain doit faire l’objet d’un certificat de non-gage. Le financement peut être utilisé pour une acquisition immobilière. Dans certains cas, l’appartement acheté avec l’argent du prêteur sert de garantie jusqu’à la fin des mensualités. Parfois, le crédit hypothécaire se destine à d’autres besoins.

Le profil de l’emprunteur compte énormément

Parfois confiée à un organisme partenaire, l’enquête sur la solvabilité de l’emprunteur est obligatoire. Le prêteur détermine sa capacité d’endettement. De manière générale, le souscrit doit limiter les remboursements au tiers de ses revenus. Exceptionnellement, les ménages avec des ressources financières importantes peuvent attribuer jusqu’à 50 % de leur gain aux mensualités.

De toutes les manières, le profil de l’emprunteur joue en sa faveur ou constitue un souci pour lui. Les couples mariés qui ont un des enfants et une vie stable sont plus crédibles pour le banquier. Ce dernier préfère également les candidats jeunes avec une bonne santé relative. La présentation d’un contrat de travail à durée indéterminée appuyé par trois bulletins de paie reste une condition prioritaire.

Les finances saines constituent un vrai plus

Le prêteur prend le temps de scruter les mouvements dans le compte bancaire du demandeur de crédit hypothécaire. C’est un bon début s’il est régulièrement approvisionné. Ce sera encore mieux si la personne parvient à faire des économies. Par contre, les chèques qui rebondissent, les retards de paiement pour les mensualités ainsi que les découvertes répétitives sont contre l’emprunteur.

Les comportements à risque tels que les grosses sommes dépensées pour le divertissement attisent la vigilance du créancier. Il remarque surtout l’argent dilapidé pour les jeux en ligne ainsi que les articles de mode. Ce serait aussi préférable de ne pas pratiquer un sport extrême et d’avoir un mode de vie saine.

D’autres critères en faveur du demandeur de prêt hypothécaire

Un emprunteur qui dispose d’un apport personnel gagne en crédibilité. L’idéal serait de posséder environ 20 à 30 % de l’argent nécessaire pour le financement du projet. Les salariés en CDI sont les bienvenus, mais le banquier va tout de même s’assurer sur la santé économique de l’entreprise qui les emploie. Enfin, la maison supposée être une garantie pour le créancier doit être en bon état. De toutes les manières, il prend toujours la peine de dépêcher un agent sur place pour faire les vérifications. La banque va estimer la valeur du bien hypothéqué en tenant compte du cours de l’immobilier dans la zone géographique.